Fermer

L'Insetting selon Accor

Depuis début 2012, le groupe Accor s’est associé à Pur Projet pour coordonner son programme « Plant for the Planet ». Ce programme permet la plantation d’arbres grâce au réinvestissement des économies générées par les clients qui « raccrochent leurs serviettes », indiquant par ce geste qu’ils acceptent de ne pas en changer tous les jours.

Lancé en 2009, le programme était à l’origine une action de mécénat permettant de soutenir 7 projets de reforestation dans le monde, en partenariat avec plusieurs ONG de référence.

En confiant le pilotage de ce programme à Pur Projet depuis début 2012, Accor a souhaité aller plus loin dans l’intégration de Plant for the Planet au cœur de son activité, selon les principes de l’Insetting développé par Pur Projet (intégration des démarches de préservation des écosystèmes et de réduction des impacts des entreprises au cœur de leur activité).

Pour ce faire, plusieurs objectifs nous sont confiés :

– Permettre la plantation d’arbres au plus près des lieux d’implantation des hôtels pour agir en faveur des écosystèmes de leurs territoires;
– Contribuer à une meilleure adhésion des collaborateurs et des clients et passer de 39% d’hôtels engagés à fin 2012 à 60% fin 2015;
– Privilégier des projets d’agro-foresterie ou des projets contribuant à une agriculture durable, moins impactante, car le premier enjeu environnemental du groupe Accor est l’amont agricole des produits commercialisés dans ses hôtels.

A fin 2013:

– plus de 3.000.000 d’arbres ont été plantés, ce qui place Accor parmi les premiers groupes engagés en faveur des arbres;
– Les hôtels contribuent à des projets situés dans 21 pays différents;
– Près de 1500 hôtels participent au programme;
– De nombreux événements ont été organisés dans les hôtels et sur les lieux de plantation, la sensibilisation des employés et des clients du groupe progresse et les hôtels nouent des partenariats intéressants avec les acteurs de leur territoire.

Parmi les perspectives les plus enthousiasmantes, nous ambitionnons de continuer à progresser dans ce cas typique d’Insetting et mettre en oeuvre de véritables démarches d’économie circulaire où les hôtels proposeront à la dégustation des denrées agricoles issues de projets de leurs territoires, qu’ils contribuent à financer grâce à l’implication de leurs parties prenantes.

D’ores et déjà, l’huile d’olive marocaine du projet Femmes du Rif est en cours de commercialisation dans les hôtels marocains et plusieurs projets similaires sont à l’étude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer