Fermer

"May the Forest Be with you!"

Tony Simons, ICRAF Director General @ International Congress on Agroforestry, New Dehli, February 2014.

Plus de 1 000 chercheurs réunis à la conférence internationale de l’agroforesterie à New Delhi en février, voila qui est inspirant… Ce qui l’est encore plus, c’est la convergence de points de vue. On découvre à chaque nouvel échange ou présentation une nouvelle forme de coopération harmonieuse entre plantes et arbres, et leurs multiples co-bénéfices pour la terre et l’homme.

Depuis la Corée du Nord jusqu’au Vanuatu, en passant par tous les continents, partout, on plante et on consigne les résultats de ces chercheurs passionnés par les miracles de l’arbre et des interdépendances en milieu agroforestier. L’agroforesterie est puissante et frugale pour régénérer l’écosysteme, elle est ingénieuse de ses fructueuses interdépendances pour booster les récoltes.

Enfin, elle est un outil particulièrement bien adapté pour accompagner la transition agricole nécessaire de l’intensif monoculturel à l’intensif agroécologique. Car l’agroforesterie est bien plus intensive et productive à l’hectare, en terme de production de richesses économiques et écosystémiques que n’importe quel système monoculturel. L’agroforesterie est par ailleurs plus résiliente et diversifiée par nature, et offre ainsi aux fermiers des revenus plus stables et plus durables. C’est un acquis, d’après ce que l’on voit et entend dans ce congrès. On a sous les yeux la preuve vivante que l’Agroforesterie est d’or, et qu’il est urgent de mieux la faire connaître. Le congrès fini, on se dit, plus que jamais, qu’il est grand temps de planter. May the Forest Be with you !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer