Fermer

2014 en images : Rétrospective sur une année pleine de purs projets

Janvier : Chine

cHINEDepuis 2012, le projet Liming dans le Yunnan en Chine développe des jardins agroforestiers combinant arbres et plantes médicinales chinoises. Clarins, et depuis peu le World Agroforestry Centre sont associés à ce projet dont les bénéfices dépassent le simple intérêt environnemental. Outre la préservation et la régénération de l’écosystème local, les populations locales voient leurs revenus diversifiés. Les projets d’agroforesterie génèrent de multiples bénéfices qui profitent également aux entreprises qui s’y investissent.

Février : La ferme de la Bourdaisière

Bourdaisière

L’hiver dernier, a été inauguré le lancement d’une micro-ferme expérimentale, la ferme de la Bourdaisière en France. La plantation de 30 premiers arbres participe aux efforts de Maxime de Rostolan, fondateur de ce projet « Fermes d’avenir » et de la plateforme de financement participatif Blue Bees. Maxime entend créer un modèle de micro-ferme duplicable dont le fonctionnement s’inspire des pratiques de la permaculture et de l’agroforesterie.

Mars : Phillipines

phillipines

PUR Projet développe un programme de reforestation et d’agroforesterie « Alter Trade », en partenariat avec des producteurs de canne à sucre sur l’île de Negros, aux Philippines. Organisés sous forme d’une coopérative équitable, ces producteurs sont depuis 25 ans fournisseurs de GEPA Fairtrade. L’entreprise a décidé de compenser son empreinte climatique en plantant des arbres dans leur propre chaine d’approvisionnement en collaboration avec ces producteurs. Le contexte dans lequel s’inscrit cette initiative est particulièrement sensible : l’île de Negros a perdu une grande partie de ses forêts tropicales en raison d’activités agricoles intensives (brulis et intrants chimiques). Le travail de coopération que représente le projet Alter Trade entre producteurs locaux et GEPA Fairtrade constitue une avancée pour assurer la régénération d’écosystèmes extrêmement dégradés.

Avril : Martin Sagrado

martin sagrado

Après une première évaluation de la zone de conservation Martin Sagrado en avril 2014, la proposition visant à faire de cette zone une Réserve de Biosphère devrait recevoir une réponse favorable dès l’année prochaine selon l’estimation de Miguel Clusener, représentant de l’UNESCO.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le rapport de la Fundacion Amazonia Viva Novembre 2014. Cliquez ici

 

Mai : España Organica

Espana organica

Cette association de groupes d’agriculteurs espagnols au sein de ce projet s’inscrit dans la volonté d’appliquer un modèle d’agriculture durable qui s’oppose aux modèles actuels. L’agriculture intensive qui prédomine en Espagne a conduit à la déforestation de certaines régions. Cette initiative suivie par la Fundación Global Nature s’est traduite par la plantation d’arbres fruitiers afin de contribuer à la protection de la biodiversité mais également, permettre une diversification des activités de ces agriculteurs espagnols.

Juin : One Love Gardens

one love gardens

Ce programme de fermes permaculturelles est mené en association avec la Bob Marley Foundation en Jamaïque. « One Love Gardens » a pour but de promouvoir l’autosuffisance alimentaire et le développement communautaire en utilisant les ressources naturelles locales. Les deux premiers jardins du projet sont des lieux d’apprentissage et de partage au sein desquels sont enseignés les principes du maraîchage biologique.

Juillet : Davos

Davos

En partenariat avec le Département de l’Environnement de la ville de Davos et du groupe hôtelier Accor, Pur Projet développe le projet de plantation d’arbres « Greener Davos ». L’objectif est de protéger les écosystèmes forestiers en Suisse ainsi que de promouvoir l’importance de la protection de nos forêts auprès du grand public et des participants du Forum Économique Mondial.

Août : Brésil

bresilEn 2014, 19 000 arbres ont été plantés au sein de 3 secteurs différents dans ce projet de reforestation au Brésil. En collaboration avec le peuple Ashaninka, sont plantés des arbres fruitiers qui s’inscrivent dans la volonté de densifier les forêts fruitières. De plus, l’installation de ruches contribue au développement d’un écosystème biodiversifié. Le rôle des abeilles est crucial pour notre environnement. En effet, elles sont les clés de voute de la flore et offrent un service essentiel aux écosystèmes naturels grâce à la pollinisation.

Septembre : Nespresso Sustainability Advisory Board

NSAB

En septembre a eu lieu le rendez-vous annuel du Sustainability Advisory Board de Nespresso. Les projets d’agroforesterie constituent un investissement précieux pour Nespresso qui intègre la nécessité de préserver les écosystèmes au cœur du fonctionnement de sa chaîne de production. Aujourd’hui, Nespresso apporte déjà son soutien à plusieurs projets dans 3 pays (Guatemala, Colombie, Ethiopie).

Octobre : Thaïlande

thailande

Le projet Thamma Rahksa en Thaïlande s’est élargi cette année avec le développement d’un nouveau programme de reforestation « De la montagne jusqu’à l’océan ». Ce programme vise à reboiser les différents écosystèmes présents en Thaïlande, du Nord au Sud du pays : des montagnes de Chiang Mai jusqu’aux mangroves de Krabi dans la mer d’Andaman. Gravement affectés par la hausse du niveau de la mer, la plantation de mangroves permettra aux populations locales de lutter contre l’érosion et l’appauvrissement des sols. L’arbre joue un rôle essentiel dans l’équilibre du cycle naturel et organique du sol et ainsi dans celui de la faune et de la flore de ce milieu.

Novembre : Éthiopie

éthiopie

Le déploiement de ce projet agroforestier dans la région de Sidama en Ethiopie, en collaboration avec la coopérative de petits producteurs de café de Bokasso et des entreprises telles que Nespresso et la Fondation Louis Dreyfus, vise à diminuer les phénomènes d’érosion des sols dus à la monoculture de café et de cultures non-permanentes (maïs, manioc, …) sur de fortes pentes. En outre, la nécessité de maintenir des cultures de café de qualité à fort rendement est fondamentale pour les producteurs. A cela s’associe également l’importance de diversifier leurs revenus pour assurer une situation d’auto-suffisance. Ce projet, en plein développement, grâce au soutien d’entreprises telles que Nespresso et la Fondation Louis Dreyfus, offre des bénéfices multidimensionnels qui ne cesseront de s’accroître au cours du temps.

Décembre : Colombie

colombie

Dans le cadre du programme Positive Cup de Nespresso, 80 000 arbres ont été distribués durant l’année 2014 à 200 producteurs de café impliqués dans notre projet de reforestation en Colombie. Et il s’agit uniquement du démarrage du projet…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer