Fermer

Eau Thermale Avène et la régénération du corail

La marque EAU THERMALE AVENE est engagée depuis plusieurs années dans une démarche de réduction de son empreinte environnementale, notamment à travers sa gamme de soins solaires minimisant l’impact sur les écosystèmes marins. En 2016, EAU THERMALE AVENE va plus loin et s’associe avec PUR Projet pour lancer le projet de préservation et de régénération des écosystèmes marins PUR Corail en Indonésie.

BioRockAveneIMG_4181-800x600 (2)Un tiers des récifs coralliens se trouve dans le triangle de corail situé en Asie du sud-est, à la croisée des océans Indien et Pacifique. Son écosystème est menacé par les effets combinés du dérèglement climatique et de la pêche destructrice, en particulier dans les zones côtières où la pollution est la plus importante.

Le projet porté par la marque EAU THERMALE AVENE vise à restaurer les récifs proches de Pejarakan, village côtier au nord-ouest de l’île de Bali, dont le corail a été en grande partie détruit par la pêche à la dynamite et au cyanure, provoquant l’effondrement de l’écosystème tout entier. La pêche destructrice est désormais interdite mais il faut réparer les dégâts. Le projet est développé avec le groupe communautaire Pokmasta, responsable de la gestion de ce site, et prévoit d’immerger des structures artificielles de corail et d’utiliser la technologie BIOROCK®, inventée par Thomas J. Goreau et Wolf Hilbertz. Elle consiste à stimuler la croissance du corail avec de l’électricité : il s’agit d’électrifier un récif artificiel afin de favoriser une accrétion minérale, et donc la formation de calcaire, permettant d’accélérer la croissance du corail et de le renforcer. Un partenariat a été mis en place avec l’université de Dhyana Pura à Denpasar où des études scientifiques seront menées pour mesurer l’efficacité des structures Biorock et à terme, établir des protocoles pour de futurs projets.

Le projet s’intéresse également à la problématique de la gestion des déchets, accumulés sur terre et déversés dans la mer, et inclut la plantation d’arbres près du littoral afin de limiter les ruissellements contaminés (déchets, sédiments) et préserver les coraux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer